DREPANOCYTOSE : maladie de la douleur... et de l'espoir

Ce forum est enfin l'occasion pour tous d'avoir la possibilité de parler et de s'informer sur la DREPANOCYTOSE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sport et drepanocytose!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lynnah
Habitué
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 26
Localisation : R.D.Congo
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Salut   Lun 18 Aoû - 18:53

Je fais du sport mais seulement pendant 3heures par semaine pour éviter les crises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.masouffrance100.skyblog.com
Sultana
Habitué
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 28
Localisation : Madagascar
Date d'inscription : 01/03/2008

MessageSujet: Re: Sport et drepanocytose!   Mer 23 Juil - 14:53

Coucou tout le monde!

Moi, à chaque fois que je fais du sport, je pique des crises. Le seul sport qui me fait pas du mal, c'est le "Yoga Shadow" (et je ne sais même pooos si on peut appeler ça du sport).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweet-mada.blog4ever.com
Admin.
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 839
Age : 39
Localisation : France (67)
Date d'inscription : 29/07/2005

MessageSujet: Re: Sport et drepanocytose!   Lun 21 Juil - 16:13

Pour faire plus court : oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.drepavie.org
lok07
Habitué


Nombre de messages : 1003
Localisation : France (92)
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Re: Sport et drepanocytose!   Lun 21 Juil - 15:36

Ok pour le sport, sous surveillance et avec quelques precautions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin.
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 839
Age : 39
Localisation : France (67)
Date d'inscription : 29/07/2005

MessageSujet: Re: Sport et drepanocytose!   Sam 19 Juil - 6:57

D'après D. Mariane de Montalembert, Hôpital Necker – Enfants malades, Paris :

Les drépanocytaires ont presque toujours une anémie (diminution du taux d'hémoglobine).
Les globules rouges en forme de faucille sont plus fragiles que les globules rouges normaux. Ils circulent plus difficilement et sont détruits plus vite, ce qui crée une anémie. Le corps réagit en produisant une grande quantité de réticulocytes (globules rouges jeunes) qui corrigent l'anémie, mais que de manière incomplète.
L'anémie a pour conséquence une diminution de l'apport d'oxygène aux organes du corps, apport particulièrement important lors de l'effort physique.
Cette anémie est plus ou moins sévère d'un patient à l'autre et chez un même patient suivant les périodes. Elle peut être responsable d'une fatigue d'intensité variable et peut limiter la possibilité de réaliser des exercices physiques très prolongés, notamment de type endurants.

De plus, l’anomalie de l’hémoglobine peut entraîner des accidents se traduisant par l’obstruction de petits vaisseaux sanguins, liés à la faible déformabilité des globules rouges. Ces accidents, appelés crises vaso-occlusives, peuvent être déclenchés par le froid, la déshydratation, le stress, etc. L’occlusion des petits vaisseaux est responsable de douleurs, d’oedème.


La pratique des activités physiques et sportives est recommandée mais doit être contrôlée.
Elle doit être discutée au cas par cas avec le médecin traitant. De façon générale, on distingue trois situations :
- A l’école (E.P.S.) ou en centre de loisirs, où la mise en place d'un PAI (projet d'accueil individualisé) peut être nécessaire ; PAI qui permet à chaque intervenant d’être au courant de la situation médicale, de ses particularités et des mesures de précautions à prendre.
- La pratique sportive de club de sports, pour laquelle l’épreuve d’effort n’est pas systématique, mais peut être demandée par le médecin traitant, lors de son suivi, ou exigée par la fédération sportive.
- la pratique du sport de compétition est déconseillée


Lors de la pratique sportive, des précautions doivent être prises pour éviter le risque, faible, de favoriser une crise vaso-occlusive :

- Il est important, pour tout enfant pratiquant une activité sportive, de favoriser la prise de boissons, en fonction des conditions climatiques et de la durée de la séance de sport. Toutes les règles d’hydratation applicables chez l’enfant sont à renforcer chez l’enfant drépanocytaire, surtout lorsque les conditions climatiques seront particulièrement propices à la perte d’eau par sudation. Tous les moyens passifs de prévention de l’accumulation de chaleur, comme par exemple le port de vêtements amples et de couleur claire seront privilégiés.

- Toute variation brusque de température (passage chaud/ froid ou froid/ chaud) doit être évitée ; par conséquent, il faut absolument se couvrir après un effort pour empêcher par exemple la baisse rapide de la température du corps : mettre un peignoir en sortant de l'eau, changer de tee-shirt s'il est humide. Dans tous les cas, la baignade sera interdite si la température de l'eau est inférieure à 25°C. De même, l'exposition à des vents froids et à une ambiance humide nécessite de bien se couvrir, surtout au niveau des extrémités (mains, pieds) : penser aux gants, bonnet, écharpe,…

- Enfin, il ne faut jamais manquer d'oxygène, c'est à dire éviter les endroits confinés, mal aérés, ce qui reste exceptionnel ; toute activité physique, même de faible intensité sera stoppée en cas d'essoufflement anormal. Dans l’état actuel de nos connaissances, il faudra interdire tout séjour ou pratique d’une activité physique en altitude au dessus de 1500 mètres.

- Il est donc primordial que chaque intervenant soit attentif aux changements de comportement et d'attitude de l'enfant: fatigue, pâleur, douleur, fièvre, enfant trop calme,… qui peuvent être signes de complications de la maladie
Il faut toujours tenir compte de la fatigabilité de l'enfant. Chaque enfant doit aller à son rythme et ne pas être bousculé ! Il doit prendre son temps.

- Des précautions simples d'hygiène permettent de diminuer le risque d'infection. Ainsi, il est important de veiller à une bonne hygiène corporelle (désinfection de toute plaie même minime) et des locaux (nettoyage, aération,…)

- Chez les enfants drépanocytaires homozygotes, les phases d’anémie mal compensées sont susceptibles d’induire des complications cardiaques. Une échographie cardiaque est recommandée dans le suivi annuel de tout enfant drépanocytaire de plus de 6 ans. Il parait souhaitable de faire des recommandations identiques pour l’épreuve d’effort.

En pratique, ces précautions prises, l'enfant drépanocytaire peut faire du sport. Il doit simplement apprendre à respecter ses propres limites, notamment sa fatigue et son essoufflement.

Pour résumer, quasiment tous les sports sont autorisés sauf :
- La baignade si la température de l'eau est inférieure à 25°C
- Le ski ou la randonnée à une altitude supérieure à 1500 mètres
- Les sports avec différence de pression (la plongée sous marine, saut en parachute) ou associés à un stress intense (saut à l'élastique, etc….)

Cas particulier de « l’endurance » ou courses de longue durée :
- Les courses de longue durée sont des efforts prolongés d’intensité sous maximale. Il est important de les pratiquer en respectant l’essoufflement et la fatigue de l’enfant. Ainsi, on privilégiera la durée de la course par rapport à la vitesse (« mieux vaut courir longtemps, mais doucement, voir tout doucement, en se maintenant dans un confort ventilatoire, que de courir trop vite, d’être essoufflé et de s’arrêter prématurément »). Pour ceux qui ont bénéficié d’une épreuve d’effort, l’intensité d’effort décrite correspond à celle du 1er seuil ventilatoire (ou encore du seuil de dyspnée) et une fréquence cardiaque correspondante à ce seuil peut être inscrite dans le PAI ; sur le terrain de sport, l’enfant s’aidera alors d’un cardiofréquencemètre.


Voir la brochure publiée par le ROFSED à ce propos :
http://www.rofsed.fr/espace-professionnel/visiteurs/brochures/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.drepavie.org
lok07
Habitué


Nombre de messages : 1003
Localisation : France (92)
Date d'inscription : 02/04/2007

MessageSujet: Sport et drepanocytose!   Ven 18 Juil - 21:45

Pensez vous qu en tant que drepanocytaire on ne puisse pas faire de sport? Je pensais m inscrire dans une salle de sport et la, un hic, j ai pensé a ma chere drepano! Je me suis dit pourquoi ne pas demander conseil!
J'aimerais bien perdre un peu de poids et sans sport c est difficile, quel type de sport on peux faire? Fitness, aerobic, cardio-training, c est possible???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sport et drepanocytose!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sport et drepanocytose!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dispensée en sport ! Il faut donner quoi, quand, de qui ?
» Le sport ne fait pas maigrir: scandaleux!
» Sport pendant la grossesse
» Pourquoi le sport ne fait pas maigrir
» professeur de sport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DREPANOCYTOSE : maladie de la douleur... et de l'espoir :: La drépanocytose au QUOTIDIEN-
Sauter vers: